Colonisation et dates célèbres

Publié le par le constitutionnel

 Colonisation et dates célèbres et les criminels Othmani , Zemmrani et Senhaji, accusés de haute trahison sont les ennemis de l'Istiqlal......! Torturent encore les résistants marocains en 2007 en leur demandant pourquoi SAM le roi Mohammed V a fait triompher l'indépendance ? Et ont même tenter à sa vie.

Othmani et Senhaji prétendent qu'ils vivaient mieux avec mi chou, Rakouch, Bagaga, Bougoutaia et les autres......................! Maintenus aujourd’hui par Saïd Benbiga, le misérable intellectuel des carrières centrales.dont la famille avait en temps de colonisation  assassinés 700 résistants à oued-zem.
Le grand génie de SAM le roi Hassan II, le bâtisseur de la grande et glorieuse marche verte, et de l'histoire marquée à jamais de cet événement. A disparu comme son auguste père de la nation marocaine. Aurait entendu cette affaire du nommé
Othmani qui est contre la marche verte et contre l'intégrité territoriale.

C’est l'histoire synthétique à laquelle, l'histoire analytique doit aboutir comme à son sommet, puisqu'elle ordonne comme à sa raison d'être de nous relever ce qui suit.

Pouvoir créer l'histoire, n'est que le produit des grandes intelligences comme celle du roi, qui rapporte dans un discours que s'il n'était pas roi il aurait aimer étudie l'histoire mais le métier de roi l'obligeait à étudier le droit.

En tant que premier résistant feu SAM le roi Mohammed V avait été l'objet d'un attentat commis les nommés Senhaji abdelaal et Senhaji Abdelwahid commandité par Othmani et Zemmrani et Benbiga allié à des anciens colons juifs. Cette subversion subsiste encore de nos jours et aux carrières centrales et à la délégation provençiale casa-anfa on torture encore pendant l'indépendance les résistants par rakouch, Bougoutai, Ghanou, Bagaga, Ghita, michou et les autres.........!

Cet esprit aliéné tant sur le plan mental que politique est le plus psychopathe que la race humaine est produit sur le plan génétique.

Ces criminels sont mêlés au boycotte tant revendiqué que non revendiqué des événements suivants :

11 janvier 1944

Réunion anfa 1943 1946

Invasion américaine 1942

allal al fassi 1910-1974

Hassan ouazani 1910-1973

Discours de tanger 1947

Exil 20 août 1953 récupération IFNI 30 juillet 1969 En 1906, la conférence d’Algésiras puis le coup d’Agadir (1911) sonnèrent la fin de l’indépendance. L’Angleterre – en vertu de son entente cordiale de 1904 avec la France – et l’Allemagne – qui avait obtenu des territoires en Afrique équatoriale – ne s’opposèrent finalement pas à la mainmise franco-espagnole sur le Maroc. Des Protectorats français et espagnol furent donc instaurés dès 1912. L’Espagne obtint le nord du Maroc, la France conservant la majorité du territoire. Le Français Hubert Lyautey reçut le titre de Résident général. Lui seul pouvait décider des lois et représenter le Maroc sur la scène internationale. Il commandait en outre l’armée et dirigeait l’administration. Lyautey entreprit la modernisation du Maroc : il réforma les institutions politiques et établit une organisation judiciaire semblable à celle de France. Il fit aussi développer les voies de communication (routes, chemins de fer, ports…) ainsi que l’économie. L’exploitation du sol marocain et des mines permirent le développement de nombreuses industries. Le Protectorat dura jusqu’en 1956, lorsque le Maroc retrouva son indépendance.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article